Bibliographie analyse des pratiques professionnelles

Approches cliniques des pratiques professionnelles

Bibliographie – Ludovic GADEAU

I. Clinique [1]

Clinique psychanalytique, psychosociologique, anthropologique, sociologique, historique.

Abraham, A. (1974). “ De l’incorporation dans les groupes ”, Bulletin de psychologie, n° 28, Paris, p. 16-17.

Ansermet F. (1999). Clinique de l’origine. L’enfant entre la médecine et la psychanalyse. Lausanne : Payot.

Actes du Colloque (1983). Champ social et inconscient. Paris : CNRS.

Adam, J.-M.& Borel M.-J., & Calame C., & Kilani, M. (1990). Le discours anthropologique. Description, narration, savoir. Paris : Klincksieck.

Affergan, F. (1997). La pluralité des mondes. Vers une autre anthropologie. Paris : Albin Michel.

Affergan, F. (1999). Construire le savoir anthropologique. Paris : PUF.

Anderson, N..(1993) Le hobo, sociologie du sans abri, Paris: Nathan, (1ère édition : 1923)

André C, Lelord F. (1999). L’estime de soi : s’aimer pour mieux vivre avec les autres, Paris : Odile Jacob.

Ansart, P. (1976). “ Discours politique et réduction de l’angoisse ”, Bulletin de Psychologie, n° 322, Paris, p. 445-450.

Ansart, P. (1983). “ Structures socio-affectives et désidentification ”. Bulletin de Psychologie, n° 360, Paris, 499-501.

Anzieu D. (1981) : Le corps de l’oeuvre, essais psychanalytiques sur le travail créateur. Paris : Gallimard.

Anzieu, D. (1971). “ L’Illusion groupale ”. Nouvelle revue de psychanalyse, n° 4, Paris : Gallimard.

Anzieu, D. (1975). “ Possibilités et limites du recours aux points de vue psychanalytiques par le psychologue clinicien ”, Connexions, n° 40, Paris : Epi.

Anzieu, D. (1984). Le groupe et l’inconscient. L’imaginaire groupal. Pari :, Dunod.

Arborio. A.M., & Fournier, P. (1999). L’enquête et ses méthodes : l’observation directe. Nathan Université, collection 128. Paris.

Assoun, P.L. (1993). Freud et les sciences sociales. Paris : Armand Colin.

Auge, M. (1994). Actualité de l’anthropologie – Le sens de l’Autre, Paris : Fayard.

Avron, O. (1986). “ Engagement clinique et théorique dans la recherche ”, Bulletin de psychologie, n° 377, 797-799.

Avron, O. (1997). La pensée scénique. Groupe et psychodrame, Toulouse, Erès.

Balandier, G. (1977). Histoire d’Autres, Paris : Stock.

Balint, M. (1960). Le médecin, son malade et la maladie. Paris : PUF.

Balint, M. (1981). Les voies de la régression. Paris :Payot.

Balint, M., (1964). « Psychanalyse et pratique médicale ». In Missenard A. et coll. L’expérience Balint : histoires et actualité. Paris : Dunod, 1982.

Balszanger, I. ; Dodier, N. (1997), « Totalisation et altérité dans l’enquête ethnographique », Revue française de sociologie, XXXVIII, n°1, pp.37-66.

Barley N. (2001). Le dernier voyage du révérend. Paris : Payot.

Barus-Michel, J. (1987). Le sujet social. Étude de psychologie sociale clinique. Paris : Dunod.

Barus-Michel, J. (1991). Pouvoir, mythe et réalité. Paris : Klincksieck.

Barus-Michel, J. (2002). Clinique et sens, in Vocabulaire de psychosociologie. Paris : Eres.

Bauman Z. (1999). Le coût humain de la mondialisation. Paris: Hachette.

Beaud, S., Weber, F. (1997), Guide de l’enquête de terrain. Produire et analyser des données ethnographiques. Paris : La Découverte.

Becker, H. (1992). Outsiders. Paris : éditions Métailié. (1ère édition : 1963).

Bejarano A., (1972). Résistance et transfert dans les groupes, in Anzieu D., Kaës R. et al., Le travail  psychanalytique dans les groupes. 1. Cadre et processus. Paris : Dunod, 1982.

Berger, P.L. & Luckmann, T. (1966), La construction sociale de la réalité, Paris : Méridiens Klincksieck.

Billeter, J.-F, (2002). Leçons sur Tchouang-Tseu. Paris : Allia.

Blanchard-Laville C. et al (2003). Théoriser les pratiques professionnelles : intervention et recherche-action en travail social. Paris : L’Harmattan.

Borzeix, A., (1992). « L’évitement et l’engagement refusé ». In Borzeix, A. Gardin, B. (coord.) Langage et activités de service, Cahier Langage et travail, n°4, septembre 1992.

Bouilloud, J.Ph (1997). Sociologie et société. Epistémologie de la réception. Paris : Puf.

Bulletin de psychologie. (1975-76). Groupe : Psychologie sociale et psychanalyse, n° spécial 74, Paris.

Bulletin de Psychologie. (1980-81). Psychologie Clinique IV, Psychologie sociale clinique à l’Université Paris VII, XXXIV, n° 349, Paris.

Bulletin de Psychologie. (1982-83). Psychologie Clinique VI, Frontières et articulations du psychologique et du social, XXXVI, n° 360, Paris.

Bulletin de Psychologie. (1985-86). Psychologie Clinique VIII, Recherche clinique et clinique de la recherche, XXXIX, n° 377, Paris.

Bulletin de Psychologie. (1993). L’analyse clinique dans les Sciences Humaines, (Eugène Enriquez, Jacques Réhaume, Houle, Vincent de Gaulejac, André Lévy, Jacqueline Barus-Michel, Jacques Ardoino, Ruth Kohn, Jean Dubost et al.), n° 86, Paris.

Bulletin de psychologie. (2001). Les trajets de la souffrance, n° 452, 54 (2), Paris.

Canguilhem, G. (1947). « Milieux et normes de l’homme au travail ». Cahiers Internationaux de Sociologie, 3, p.120-136.

Canguilhem, G. (1992). La connaissance de la vie, Bibliothèque des textes philosophiques, neuvième tirage.

Canquilhem, G. (1978). Une pédagogie de la guérison est-elle possible ? Nouvelle revue de psychanalyse, n°17.

Canter Kohn, R. (1986). La recherche par les praticiens : l’implication comme mode de production des connaissances. Bulletin de psychologie, XXXIX, 377, 817-826.

Canter Kohn, R., Nègre Pierre (1991). Les voies de l’observation. Repères pour les pratiques de recherche en sciences humaines. Paris : Nathan.

Castoriadis C., (1975). L’institution imaginaire de la société, Paris : Seuil.

Castoriadis, C. (1990). “ La crise du processus identificatoire ”, Connexions, n° 55, Toulouse : Erès, 7-28.

Castoriadis, C.(1989). Psychanalyse et politique. Lettres internationales n°21.

Cifali M., Giust-Desprairies F. (eds.), De la clinique, Un engagement pour la formation et la recherche, Bruxelles, Deboeck, 2006.

Chapoulie, J.M. (1984), “Everett C.Hugues et le développement du travail de terrain en sociologie. in Revue Française de Sociologie, Octobre-Décembre 1984, XXV-4, pp 582-608.

Coenen-Huther, J., (1995). Observation participante et théorie sociologique. Coll. Logiques sociales, Paris : l’Harmattan.

Corboz, A., (1997). La recherche : trois apologues. C’est la faute à Voltaire. C’est la faute à Rousseau. Recueil anniversaire pour Jean-Daniel Candaux. Genève : Droz.

Cresswell, R. (xxxx ) Ethnologie et sociologie. Problèmes de collaboration. L’homme, VII, pp. 72-84.

Cyrulnik B.(1999). Un merveilleux malheur. Paris : Odile Jacob.

Cyrulnik B.(2001). Les vilains petits canards. Paris : Odile Jacob.

de Certeau, M. (1984). L’écriture de l’histoire. Paris : Gallimard.

de Certeau, M. (1987). Histoire et psychanalyse. Entre science et fiction. Paris : Folio Gallimard.

de Certeau, M. (1990). L’invention du quotidien. 1. Arts de    faire. Paris : Folio essais.

de Rosny, E. (1996). La nuit, les yeux ouverts. Paris : Seuil.

Descola P. ( 1994). Les lances du crépuscule. Paris : Plon.

Devereux, G. (1975). Ethnopsychanalyse complémentariste. Paris : Flammarion.

Devereux, G.. (1980), De l’angoisse à la méthode dans les sciences du comportement, Paris : Aubier.

Dodier, N. & Baszanger, I. (1997), « Totalisation et altérité  dans l’enquête ethnographique », in Revue Française de sociologie, XXXVIII, pp 37-66.

Dosse, F. (1995). L’empire du sens. L’humanisation des sciences humaines. Paris : La Découverte. 432 p.

Dumont, F. (1993). « Note pour une thématique de la sociologie clinique » in L’analyse clinique dans les sciences humaines sous la dir. Enriquez, Houle, Rhéaume & Sévigny. Québec : éd. Saint-Martin, pp.31-38.

Enriquez, E. 1972. “ Imaginaire social, refoulement et répression dans les organisations ”, Connexions, n° 3, Paris, Epi, p. 65-93.

Enriquez, E. (1972.) “ Problématique du changement ”, Connexions, Fonctionnement des organisations et changement social, n° 4, Paris, Epi, 5-45.

Enriquez, E. (1980). “ Les Institutions : amour et contrainte, consensus et violence ”, Connexions, n° 30, Paris : Epi.

Enriquez, E. (1983). De la horde à l’État. Paris : Gallimard.

Enriquez, E. (1984). “ Individu, création et histoire ”, Connexions, n° 44, Paris : Epi.

Enriquez, E. (1985). L’approche psychosociale : explication, implication, interprétation Du discours à l’action. les sciences sociales s’interrogent sur elles-mêmes. Paris : L’Harmattan.

Enriquez, E. (1987). “ Le travail de la mort dans les institutions ”, R. Kaës et al., L’Institution et les institutions : Paris : Dunod, 62-94.

Enriquez, E. (1989). “ L’individu pris au piège de la structure stratégique ”, Connexions, n° 54, Toulouse : Erès.

Enriquez, E. (1991). Le sujet humain : de la clôture identitaire à l’ouverture au monde, in Dorey, R. L’inconscient et la science. Paris : Dunod.

Enriquez, E. (1993). “ L’approche clinique : genèse et développement en France et en Europe de l’Ouest ”, Gaulejac (de), V., Roy, S., Sociologies cliniques. Paris : Desclée de Brouwer.

Enriquez, E. (1997). L’organisation en analyse. Paris : PUF.

Enriquez, E. (1997). Les jeux du pouvoir et du désir dans l’entreprise. Paris : Desclée de Brouwer.

Enriquez E. (1997). Institutions, pouvoirs et méconnaissance, Champ psychosomatique, n°9.

Enriquez, E. (1999). De l’exil à l’Anabase : la démarche clinique à l’épreuve. Le goût de l’altérité. Paris : Desclée de Brouwer.

Enriquez E. (2000). “ Plus jamais ça ”, Revue française de psychanalyse, 1.

Enriquez, E., Houle, G., Rhéaume, J., Sévigny, R. et al. (1993). L’analyse clinique dans les sciences humaines, Montréal, Éditions Saint-Martin.

Favret-Saada, J. (1977). Les mots, la mort et le sort : la sorcellerie dans le bocage. Paris : Gallimard.

Favret Saada, J. & Contreras, J. (1981). Corps pour corps. Enquête sur la sorcellerie dans le Bocage. Paris : Gallimard.

Favret- Saada, J. (1990). « Etre affecté », in Gradhiva , Paris, n° 8.

Flahault, F. (2002). Le sentiment d’exister. Ce soi qui ne va pas de soi. Paris : Descartes.

Foucault. M. (1993). Naissance de la clinique. Paris : Quadrige PUF.

Fox, R. C., (1974). Experiment perilous, Philadelphia, University of Pennsylvania [1ère éd. 1959].

Francastel, P. (1970). Etudes de sociologie de l’art, Denoël/Gonthier, Paris

Freud A. (1972). Une forme d’altruisme. Le moi et les mécanismes de défense. Paris : PUF.

Gadeau L. (2015). « Vers une société du narcissisme pervers ». Connexions, 2/104, 165-176.

Gadeau, L. (2004). Cadre et technique dans l’analyse des pratiques professionnelles à orientation psychanalytique. Psychologues et psychologies, n° 176, pp. 4-6.

Gadamer, H. G. (1996). Vérité et méthode, Paris : Seuil.

Gaulejac , V. de (1996). La source de la honte, Paris, Desclée

Gaulejac V. de (1987). La névrose de classe, Paris, Hommes et groupes.

Gaulejac, V. de (1999). Le sujet, entre l’inconscient et les déterminismes sociaux. Empan, n°35.

Gaulejac, V. (de) & Roy, S. (1993) Sociologies Cliniques, coll. Reconnaissances, Paris : Hommes et Perspectives.

Gaulejac, V. (de) (1987). La névrose de classe. Paris : H&G Editeurs

Gaulejac, V. (de) (1999), L’histoire en héritage Roman familial et trajectoire sociale, coll. Sociologie clinique, Paris : Desclée de Brouwer.

Gaulejac, V. (de). de. et Taboada Leonetti, I. (1997). La lutte des places, Paris : Epi. Coll. Reconnaissance.

Geertz C. (1996). Ici et là-bas. L’anthropologue comme auteur. Paris : Métailié.

Geertz C. (1986).Savoir global, savoir local, Paris, PUF

Geertz C. (1998). « La description dense » in Enquête, n°6, pp 73-109.

Genette, G. (1991). Fiction et diction, Paris : Le Seuil.

Giust-Desprairies, F. (1988). “ Le sujet dans la représentation sociale ”, Connexions, n° 5I, “ Les représentations sociales ., Toulouse, :Eres, 83-89

Giust-Desprairies, F. (1989). “ Une approche de l’investissement des représentations sociales dans l’entretien ”, Revue Psychologie Clinique, n° 1, “ Par représentations interposées ”. Paris : Klincksieck, 129-146.

Giust-Desprairies, F. (1994). L’accès à la subjectivité, une nécessité sociale. Revue internationale de psychosociologie, n°1.

Giust-Desprairies, F. (1996) Crises : approche psychosociale clinique. En collaboration avec J. Barus-Michel et L. Ridel, Paris : Dunod.

Giust-Desprairies, F. (1996). “ Clinique des groupes institués ”, Psychologie Clinique, nouvelle série, n°1, Paris : L’Harmattan.

Giust-Desprairies, F. (1996). “ L’identité comme processus, entre liaison et déliaison ”, Éducation Permanente, n° 128, Paris, 45-62.

Giust-Desprairies, F. (1996). L’identité comme processus, entre liaison et déliaison. Education permanente, n°127.

Giust-Desprairies, F. (1998). “ Le groupe entre repli et création ”, Revue Internationale de Psychosociologie, n° 9, Paris : Eska.

Giust-Desprairies, F. (1999). Imaginaire collectif ou la construction du monde dans les groupes institué. Revue française de psychanalyse.

Giust-Desprairies , F (2000). “ Pour une épistémologie de la psychologie sociale clinique ”, Bulletin de Psychologie.

Giust-Desprairies, F (2000). “ Raconter sa vie, la quête ontologique du sujet contemporain ”, Revue Internationale de Psychosociologie, n° 14, Paris : Eska.

Giust-Desprairies, F (2001). “ De la recherche-action à l’intervention psychosociale clinique ”, Revue Internationale de Psychosociologie, n° 17-18, Paris : Eska, n°intitulé : “ Actualité de la recherche-action ”.

Giust-Desprairies, F (2001). “ Souffrance et processus de dégagement : un parcours thérapeutique ”, Bulletin de Psychologie, tome 54.

Giust-Desprairies (F.), Lévy (A.)(2002). Analyse de discours, in Vocabulaire de psychosociologie. Eres.

Giust-Desprairies (F.) (2002). La figure de l’autre dans l’école républicaine. PUF.

Giust-Desprairies (F.) (2003). L’imaginaire collectif. Eres.

Guist-Ollivier A.-Ch., Oualid F., et al. (2015). Les groupes d’analyse des pratiques. Toulouse : Eres.

Goffman, E. (1968). Asiles. Etudes sur la condition sociale des malades mentaux, trad. fr. Coll. « Le sens commun », Paris : Minuit.

Goffman, E. (1989), « Le travail de terrain », transcription d’une intervention orale d’E. Goffman aux rencontres de la Pacific Sociological Association en 1974. Extrait du Journal of Contemporary Ethnography, vol.18, °2, juillet 1989. Traduit par P. Joseph. Actes du séminaire « La relation de service dans le secteur public », tome 1. Rapport de recherche Prospective, série 2, 1991. juillet, 123-132.

Goldschmidt G.A (1999). La traversée des fleuves. Paris : Seuil.

Griaule, M. (1957). Méthode de l’ethnographie, Paris : PUF.

Henri-Ménassé C. (2011). Analyse de la pratique en institution. Scène, jeux, enjeux. Toulouse : Eres.

Hess R. et Autier M. (1993). L’analyse institutionnelle, Paris : Presses Universitaires de France.

Hierle, J-P. (2000). Pour une approche ethno-historique du travail, Paris : l’Harmattan.

Hugues, E. C. (1937). « Institutionnal Office and the Person », American Journal of sociology, 43 (3), p. 404-413.

Hugues, E. C. (1962). « What other ? », in A.M. Rose (ed.), Human Behavior and Social Processes, Boston, Houghton Mifflin, p.119-127.

Hugues, E. C. (1996). Le regard sociologique, textes rassemblés par J.M. Chapoulie, éd. EHESS, Paris.

Ionescu S., Jacquet M.M, Lhote C. (1997). Les Mécanismes de défense. Théorie et clinique. Paris : Nathan.

Isambert, F.-A. (1986), « Sens, compréhension et valeur chez Max Weber », in Ethique et pratiques symboliques, Cahier n)3 (Sens et compréhension), Paris : EHESS-CNRS.

Jaques, E. (1955). “ Les organisations comme systèmes de défense contre les anxiétés schizoïdes et paranoïdes ”, Lévy, A. (sous la dir. de) Psychologie sociale : textes fondamentaux anglais et américains, Paris, Dunod, 1965.

Jeannet-Hasler, M. (2002). Thérapie contre théorie ? Paris :PUF.

Julien F. (1998). Un sage est sans idée. Ou l’autre de la philosophie. Paris : Seuil.

Julien F. (1996). Traité de l’effficacité. Biblio Essais.

Kaës, R. (1977). “ L’intérêt de la psychanalyse pour traiter la réalité psychique de/dans l’institution ”, Revue Internationale de Psychosociologie, Vol. IV, n° 6-7, Paris, Eska.

Kaës  R., (1976). Analyse intertransférentielle, fonction alpha et groupe-conteneur, L’Évolution  Psychiatrique, 2, 339-347.

Kaës, R. (1984). “ Étayage et structuration du psychisme ”, Connexions, n° 44, Paris : Epi.

Kaës, R., Anzieu, D., Thomas, L.V. (1975). Fantasme et formation, Paris : Dunod

Kaës, R., et al. (1987). L’institution et les institutions., Paris : Dunod.

Kaplan, L. (1999). Le Psychanalyste. Paris : P.O.L.

Kaufmann, J.-C. (1997), L’entretien compréhensif , Paris : Nathan Université. Coll sociologie, 128 p.

L’analyse clinique dans les sciences humaines (1993). Montréal : Ed. Albert St-Martin.

L’approche ethnographique : l’école et la formation des adultes (1990). Pratiques de formation, n°20.

La résistible emprise de la rationalité instrumentale (1997), Revue internationale de psychosociologie, n°8.

Laboc, W. (1978), Le parler ordinaire, trad. Fr., Paris : éd. de Minuit.

Laburthe-Tolra, P. (1998). Critiques de la raison ethnologique. Paris : PUF.

Lacroix M. (2000). Le développement personnel,.Paris : Flammarion.

Lacroix M. (2001). Le culte de l’émotion. Paris : Flammarion.

Lae, J.-F. & Murard, N. (1995), Les récits du malheur, collection Interfaces-société Descartes & Cie, Paris.

Lagache, D. (1949). “ Psychologie clinique et méthode clinique ”, L’Évolution psychiatrique, I.

Lahire, B. (1996), « Risquer l’interprétation », in Enquête. « Interpréter. Surinterpréter ». Marseille : Editions Parenthèse.

Lahire, B. (2002), Portraits sociologiques, Paris : Seuil.

Lallement, M., (2001), « Daedalus Laborans », in Revue du MAUSS – « Travailler est-il naturel ? », n°18, 2ème semestre.

Laplantine F. (1996), La description ethnographique. Nathan.

Laplantine, F. (1999). Je, nous et les autres. Paris : Le Pommier.

Lebrun J.P. (1999). Un monde sans limites. Paris :Erès.

Leiris, M. (1934). L’Afrique fantôme. Paris, Gallimard.

Levi-Strauss (1968). Introduction à l’oeuvre de Marcel Mauss, Sociologie et anthropologie Paris : Payot.

Lévy, A. (1993). “ Clinique et sciences humaines ”, Enriquez, E. et al., L’analyse clinique dans les sciences humaines, Montréal : Éditions Saint-Martin.

Lévy, A. (1997). Sciences cliniques et organisations sociales, Paris : PUF.

Linhart, R. (1978), L’établi, Paris : Editions de Minuit.

Lipsky, M. (1980). Street-level bureaucracy : dilemnas of the Individual in Public Services, New-York, Russel Sage Foundation.

Malinowski, B. (1985). Journal d’ethnographe, Paris : Le Seuil

Malinowski, B. (1993). Les Argonautes du Pacifique occidental. Paris : Tel/Gallimard. p.79-80

Marcelli D. (2000). La surprise. Chatouille de l’âme. Paris : Albin Michel.

Marrou, H.I. (1975). De la connaissance historique. Paris : Points, Seuil.

Mauss, M. (1950), Sociologie et anthropologie, Oeuvres III, Paris : PUF

Mauss, M. (1967). Manuel d’ethnographie. Paris : Payot.

Mauss, M. (1968). Sociologie et anthropologie. Paris : PUF.

Nathan T. (2001). Nous ne sommes pas seuls au monde. Paris : Les empêcheurs de penser en rond.

Nouvel P. (2002). L’art d’aimer la science. Paris : PUF.

Nouvelle revue de psychosociologie, Erès.

Olivier de Sardan, J.P. (   ). »La violence faite aux données » in Enquête n°3, pp.31-59.

Oury J., Depussé M. (2003). A quelle heure passe le train … Conversations sur la folie. Paris : Calmann-Lévy.

Peneff, J. (1995), « Mesure et contrôle des observations dans un travail de terrain. L’exemple des professions de service », Sociétés Contemporaines, 21, pp.119-138.

Peretz, H. (1998). « Les méthodes en sociologie : l’observation », Paris : La Découverte.

Piette, A. (1996). Ethnographie de l’action. L’observation des détails, Paris : A. M. Métailié.

Piette, A. (1998). « Les détails de l’action », in Enquête, Paris : Editions Parenthèse.

Pinçon, M. & Pinçon-Charlot, M.. (1997), Voyage en grande bourgeoisie, Paris : Puf.

Pinto, L. (1989), « Expérience vécue et exigence scientifique d’objectivité”, dans P. Champagne, R. Lenoir, D. Merllié, L. Pinto, Initiation à la pratique sociologique, Paris : Dunod.

Pontalis, J.B. (2000). Fenêtres. Paris : Gallimard.

Pontalis, J.B. (2002). En marge des jours. Paris : Gallimard.

Prieto, L. (1975). Pertinence et pratique. Paris : Editions de Minuit.

Pulman, B. (1986). Le débat anthropologie/psychanalyse et la référence au “ terrain ”. Cahiers internationaux de sociologie, vol LXXX.

Quere, L. (1992); « Le tournant descriptif en sociologie », Current Sociology, vol. 40 – n°1, pp.59-78.

Revault D’Allones et al. (1989), La démarche clinique en sciences humaines, Paris : Dunod.

Revue internationale de psychosociologie, Eska

Rey, A., L’examen clinique en psychologie. Paris : PUF.

Rouchy, J.C. (1981). “ Frontières fluides entre individus et groupes dans les organisations ”, Connexions, n° 33, Epi.

Schütz, A. (1987). Le chercheur et le quotidien : phénoménologie des sciences sociales, Paris : Méridiens Klincksieck.

Selznick, P. (1969). Lauw, Society and Industrial Justice, New York, Russel Sage Foundation.

Sempe, J.J., (1985). Vaguement compétitif, Paris : Editions Denoël.

Singing, C. (1992). La méthode clinique. Lire Foucault. Paris : Jerôme Millon.

Social/psychique. Articulations (1990). Psychologie clinique. n°3.

Sociologies cliniques (1993). Paris : Epi.

Sperber, D., (1982). Le savoir des anthropologues, Paris : Hermann.

Tristan, A. (1987). Au front, Paris : Gallimard, coll. « Folio », 225 p.

Veyne, P. (1979). Comment on écrit l’histoire. Paris : Points, Seuil.

Veyne, P. (1987). (1995), Le quotidien et l’intéressant, Les Belles Lettres, Paris.

Wacquant, L.J.D. (1989), “Corps et âme. Notes ethnographiques d’un apprenti boxeur”, Actes de la recherches en sciences sociales, n°80.

Wacquant, L.J.D. (1999). Corps et âmes. Coll. Argone.

Weber, M. (1995/1971). Economie et société, Paris : Pocket.

Weber, M. (1995a) (1951). Essais sur la théorie de la science, Paris :Plon.

Whyte, W. F., (1943). Street corner society, University of Chicago Press. Trad. fr.

Winnicott D. W. (1988). Conversations ordinaires. Paris : Gallimard.

Winnicott D. W. (1999). Oui, mais comment savoir si c’est vrai. L’enfant, la psyché, le corps. Paris : Payot.

Winnicott D. W. (1999). Pour une étude objective de la nature humaine. L’enfant, la psyché, le corps. Paris : Payot.

Winnicott, D.W. (1959). “ Objets transitionnels et phénomènes transitionnels. A study of the First not-me Possession ”, La psychanalyse, n° 5, 1959 et De la pédiatrie à la psychanalyse, Paris : Payot, 1969.

Winnicott, D.W. (1971). Jeu et réalité. L’espace potentiel, Paris : Gallimard, 1975.

Wittgenstein L., (1992), Leçons et conversations. Collection Folio/Essais, Paris : Gallimard.

Clinique de l’enseignant

Ansermet F. (1999). Clinique de l’origine. L’enfant entre la médecine et la psychanalyse. Lausanne : Payot.

Baïetto M.C. (1982). 3e désir d’enseigner. ESF.

Baïetto M.-C. Barthélémy A. et Gadeau L. (2003) Pour une clinique de la relation éducative. Paris : L’Harmattan.

Baillaujquèse S. (1993). La première classe. ESF.

Blanchard-Laville C. (2001). Les enseignants. Entre plaisir et souffrance. PUF : Paris.

Blanchard-Laville C, Chaussecourt P., Hatchuel F., Pechberty B., Recherches clinique d’orientation psychanalytique dans le champ de l’éducation et de la formation, Revue française de pédagogique, INRP, n°151, 2005.

Boimare S. (1999). L’enfant et la peur d’apprendre. Paris: Dunod.

Caglar H. (dir) (1999). Etre enseignant : un métier impossible ? Hommage à Ada Abraham. Paris : L’Harmattan.

Cador, L. (1982). Etudiant ou apprenti. Paris : PUF.

Cifali, M. (1987), L’infini éducatif : mise en perspectives, in Les trois métiers impossibles. Paris : Les Belles Lettres.

Cifali, M. (1988), De l’hypnose à l’écoute, Quelques pas sur le chemin de Françoise Dolto. Paris : Seuil, 53-78.

Cifali, M. (1991), Territoires : Où il pourrait bien s’agir de frontières et d’antagonisme, mais également d’articulation et de dialectique, Pratique des mots, n°77, Paris, 19-24.

Cifali, M. (1992), La dignité d’un métier, Pratique de formation(Analyses), Paris Université Paris VIII, 15-22.

Cifali, M. (1993), Espace pédagogique : entre psychique et social, in Confluence, Arras, 37-48.

Cifali, M. (1993). Implications personnelles, Les cahiers des A.R.I.A. “L’intervenant”, Genève, n°9.

Cifali, M. (1994). Les enseignants et la psychanalyse : une histoire en question, Cahiers de l’Association française CMPP, 6-20.

Cifali M., Imbert F. (1997), “ La psychanalyse dans le champ scolaire : enjeux d’une application ”, in Revue internationale de Psychosociologie, 1977, vol III, n.6.

Cifali et Imbert (1998). Freud et la pédagogie. Paris : PUF.

Cifali, M (1999)., Une altérité en acte, in Chappaz G. (dir.), Accompagnement et formation, Marseille : Université de Provence et CDRP de Marseille, 121-160.

Cifali, M. (1999). Entre psychanalyse et éducation : influence et responsabilité, in Revue française de psychanalyse, Paris.

Cifali, M. (1999). Métier “ impossible ” ? Une boutade inépuisable, Portique, métier impossible.

Cifali, M. (2000), Une subjectivité revendiquée et ses conséquences. De la responsabilité d’une psychanalyste dans le domaine de l’enseignement, Revue internationale de psychosociologie, vol VI, n°15, 151-161.

Cifali, M. (2001), Accompagner : quelles limites ? Cahiers pédagogiques, n°393.

Cifali, M. et Giust-Desprairies F. (eds) (2006). (De la clinique : engagement pour la formation et la recherche. Bruxelles : de Boeck.

Cifali, M. Travail de la subjectivité pour une dignité de nos actes, in Il fait moins noir quand quelqu’un parle. Psychanalyse et éducation, CRED Bourgogne, 2002.

Cifali, M. (2002). « Bienheureuse indignation » ou les dilemmes d’une enseignante clinicienne. Revue internationale de psychosociologie, Le compréhensible et l’inacceptable, n°19, 33-44.

Cordié, A. (1993). Les cancres n’existent pas, psychanalyses d’enfants en échec scolaires. Paris : Seuil.

Cordié, A. (1998). Malaise chez l’enseignant, l’éducation confrontée à la psychanalyse. Paris : Seuil.

Cyrulnik (B),Un merveilleux malheur, Odile Jacob, 1999.

Cyrulnik (B), Les vilains petits canards, Paris, Odile,2001.

Cyrulnik (B), Le murmure des fantômes, Odile Jacob, 2002.

Enriquez, E. (1984). Moi-idéal et idéal-du-moi dans la relation pédagogique. Pratiques de formation (Analyses), n°7.

Duval Heraudet J. (2001). Une difficulté si ordinaire. Les écouter pour qu’ils apprennent. Paris : Editions et Applications psychologiques.

Giust-Desprairies, F. (1989). L’enfant Rêvé. Significations imaginaires d’une école nouvelle, Paris, Armand Colin.

Giust-Desprairies , F. (1994). L’accès à la subjectivité, une nécessité sociale. Revue internationale de psychosociologie, n°1.

Giust-Desprairies, F. (1995). L’Ecole Républicaine : l’envers d’un mythe. Revue internationale de psychosociologie, n°2.

Giust-Desprairies, F. (1996). Les enjeux actuels de l’intervention psychosociologique dans les milieux de la formation. Education permanente, n°127.

Giust-Desprairies , F. (1997). La rationalité comme défense dans la relation éducative. Revue internationale de psychosociologie, n°8.

Giust-Desprairies, F. (févr. 1998). Les racines subjectives de l’innovation. Revue Education permanente.

Giust-Desprairies, F. (1999). La figure de l’autre dans l’Ecole Républicaine. Revue internationale de psychosociologie, n°12.

Giust-Desprairies , F. (1999). Souffrance de l’idéal et malaise enseignant. Lettre du Grappe 1999.

Giust-Desprairies (F.) (2003). La figure de l’autre dans l’école républicaine. Paris : Dunod.

Giust-Desprairies (F.) (2003). L’imaginaire collectif. Paris : Eres.

Hameline, D. (1977). Le Domestique et l’affranchi. Paris : Ed. ouvrières.

Hameline, D. (1985). Le praticien, l’expert et le militant, in Du discours à l’action. les sciences sociales s’interrogent sur elles-mêmes. Paris : L’Harmattan.

Hameline, D. (1985). Le praticien, l’expert et le militant, in Du discours à l’action. les sciences sociales s’interrogent sur elles-mêmes. Paris : L’Harmattan.

Hameline, D. (1997). Penser la pédagogie est un luxe sans aucun désespoir de cause. Revue française de pédagogie. Penser la pédagogie, 120.

Hameline, D. (1998). Article “ Pédagogie ”. Dictionnaire encyclopédique de l’éducation et de la formation. (sous la dir. de Ph. Champy et Ch Estévé). 2ed.

Hatchuel, F. (2005) Savoir, apprendre, transmettre : une approche psychanalytique du rapport au savoir. Paris : la Découverte.

Imbert (F.) (1983), Si tu pouvais changer l’école, l’enfant stratège, Paris : Le Centurion.

Imbert (F.) (1997), Vivre ensemble, Paris : ESF.1997.

Imbert (F.) et le GRPI (1994), Médiations, institutions et lois dans la classe. Paris : ESF.

Imbert (F.) et le GRPI (1996). L’inconscient dans la classe, transferts et contre-transfert., Paris : ESF.

Imbert F. (2000). L’impossible métier du pédagogue: Paris : ESF.

Imbert, F. (1985). Pour une praxis pédagogique. Vigneux : Matrice.

Imbert, F. (1992). Vers une clinique du pédagogique. Vigneux : Matrice.

Lacroix, M. (2000). Le développement personnel. Paris : Flammarion.

Lacroix, M. (2001). Le culte de l’émotion. Paris : Flammarion.

Lévine, J., Dévelay, M. (2003). Pour une anthropologie des savoirs scolaires : de la désappartenance à la réappartenance. ESF.

Lévine J, Moll J.(eds) (2000). Je est un autre : pour un dialogue pédagogie-psychanalyse. ESF.

Monneraye de la, Y (1993). L’enfant en difficulté scolaire. Souttier A., La relation d’aide Paris : PUF.

Mendel G. (2002). Une histoire de l’autorité : permanence et variations. Paris : Découverte.

Moll J. (1989). La pédagogie psychanalytique : origine et histoire. Paris : Dunod.

Monneraye de la, Y (1994). La parole est moitié à celui qui parle, moitié à celui qui l’écoute. L’erre.

Monneraye de la, Y (2000). La parole rééducatrice. Paris : Dunod.

Monneraye de la, Y (2000). S’ouvrir à la parole entre enseignants. Revue “ Je est un autre ”

Monneraye de la, Y. et Cifali M. (1999).Les conditions pour penser, dialogue.

Moyne, A. (1998). Formation, régulation, institution. Le groupe d’analyse de pratique des formateurs. Paris : PUF.

Natanson M. (1994) Des lieux pour se plaindre : une écoute psychanalytique dans la formation, Vigneux : Matrice

Pechberty B (2000) L’infantile et la clinique de l’enfant. Paris : Dunod.

Picquenot A. (2003) coor. Il fait moins noir quand quelqu’un parle. Education et psychanalyse aujourd’hui. CRDP Bourgogne.

Strauss-Raffy (C.) (2004), Le saisissement de l’écriture, Paris, L’Harmattan.

Yanni E., (2001)Comprendre et aider les élèves en échec. L’instant d’apprendre, Paris, ESF.

Clinique de l’éducateur

Cartry, J. (1998). Petite chronique d’une famille d’accueil, Dunod,.

Declerk P (2001). Les naufragés. Avec les clochards de Paris. Paris : Plon « Terre humaine ».

Fustier P. (1976). Pouvoir et formation : pratiques de formation e travail social. Paris : EPI.

Fustier P. (1979). L’identité de l’éducateur spécialisé. Paris :Delarge.

Fustier P. (1993). Les corridors du quotidien : la relation d’accompagnement dans les établissements spécialisés pour enfants. Lyon : presses universitaires de Lyon

Fustier P. (1999). Le travail d’équipe en institution : clinique de l’institution médico-sociale et psychiatrique. Paris :Dunod.

Furstier P. (2000). Le lien d’accompagnement : entre don et contrat salarial. Paris : Dunod.

Garate-Martinez, I. (1998). Pour une clinique du travail social. Paris : Gemme.

Hoggart R. (1970). La culture du pauvre.Paris : Minuit.

Hugli M. (2002), Rêver, écrire, éduquer. Il faut imaginer l’éducateur heureux, Erès.

Le fil du récit, n°1, 2 et 3 (1998, 2000, 2002). Vaucresson.

Roquefort, D. (1995). Le rôle de l’éducation. Education et psychanalyse. Paris : L’Harmattan. Paris : ESF.

Rouzel J. (1995). “ Paroles d’éduc ” : éducateur spécialisé au quotidien. Toulouse : Erès.

Rouzel J. (1998). Clinique de l’éducation spécialisée.

Rouzel J.(1998) Le quotidien dans les pratique sociales. Saint-Maximin : Théétète.

Rouzel J. (2000). Le travail d’éducateur spécialisé : éthique et pratique. Paris :Dunod.

Rouzel J. (2002). Le transfert dans la relation éducative : psychanalyse et travail social. Paris :Dunod.

Vaillant M., (1999). La réparation : de la délinquance à la découverte de la responsabilité, Paris, Gallimard.

Vaillant M. (1994). De la dette au don. La réparation pénale à l’égard des mineurs. Paris : ESF.

Vaillant, M. (1998). Les anges gardiens. Autorité, compétence et légitimité dans l’éducation spécialisée. Le lettre du Grappe, n°34.

Vaillant M. (1999)., La réparation. De la délinquance à la découverte de la responsabilité. Paris : Gallimard.

Vaillant M., (2001.), Les enfants de 3 à 12 ans : les vraies bonnes questions auxquelles personne jamais ne répond !, Neuilly-sur-Seine : M. Lafon.

Vaillant M., (2002) Il m’a tuée : récit. Paris : Ed. de la Martinière.

Vaillant M., Leblanc (J.-P.) (2001) Nouvelles problématiques adolescentes : pratiques institutionnelles en recherche, Paris, l’Harmattan.

Vaillant M. (2002). Nos grands enfants de 18 à 25 ans : les vraies questions auxquelles personne jamais ne répond !, Neuilly-sur-Seine, M. Lafon,

Clinique et soignants

Ansermet F. (1999). Clinique de l’origine. L’enfant entre la médecine et la psychanalyse. Lausanne : Payot.

Canguilhem, G. (1992). La connaissance de la vie. Paris : Libraire Philosophie J. Vrin.

Canguilhem, G. (1993). Le normal et le pathologique. Paris : Quadrige PUF.

Coenen-Huther, J., (1991), « Observations en milieu hospitalier », Sociétés contemporaines, n°8, pp. 127-142.

Ehrenberg, A. (2000). La fatigue d’être soi. Dépression et société. Paris : Odile Jacob.

Danou, G. (1994). Le corps souffrant, Littérature et médecine, Champ Vallon,.

Dominicé P. , Favario C., Lataillade L. (2001).La pratique des infirmières spécialistes cliniques. Paris : Ed Seli Arslam.

Foucault. M. (1993). Naissance de la clinique. Paris : Quadrige PUF.

Gadri A (2002). Donner naissance à la mort. Rive-Neuve/ouverture : 2002.

Giard, L. (1992) Michel Foucault. Lire l’oeuvre. Grenoble : Jérôme Millon.

Laplantine F. (1986). Anthropologie de la maladie. Paris : Payot.

Le Breton, D. (1998). Les passions ordinaires. Anthropologie des émotions. Paris : Armand Colin.

Le Breton, D. (1999). Anthropologie de la douleur. Paris : Métailié, (2e)

Le Breton, D. (1999). L’Adieu au corps. Métailié.

Le Breton, D. (2000). Anthropologie du corps et modernité,. Paris : PUF. (4ème version)

Malherbe J.-F., Durand G. (1992). Vivre avec la souffrance. Repères théologiques. Fides.Montréal.

Nancy, JL. (2000). L’intrus. Paris : Galilée.

Orofiamma R. (coord.) (2006). Etre là, être avec. Les savoirs infirmiers en psychiatrie, RevueEducation permanente.

Penser la folie. Essais sur Michel Foucault (1992). Paris :Galilée.

Peneff, J. (1992), L’Hôpital en urgence. Etude par observation participante. Paris : Métailié.

Péquignot, H. (1995). D’où vient la médecine, où la mène-t-on ?. Bulletin de la Société française de philosophie, 2

Rusziewski, M. (1995). Face à la maladie grave : patients, famille, soignant. Paris : Dunod.

Rusziewski, M. (1999). Le groupe de parole à l’hôpital. Paris : Dunod.

Singing, C. (1992). La méthode clinique. Lire Foucault. Paris : Jérôme Millon.

Sontag, S. (1979). La maladie comme métaphore, Paris, Seuil,.

Souffrance, Corps et âme, épreuves partagées (1994). Ed Autrement, n°142.

Vega A (2000). Un ethnologue à l’hôpital : l’ambiguïté du quotidien infirmier. Paris : Editions des archives contemporaines.

Winckler, M. (1989). La Vacation. Paris : POL.

Winckler, M. (1998). La Maladie de Sachs. Paris : POL.

Winckler, M (2002). C’est grave, docteur ?, Ed. de la Martinière.

Clinique du travail

Clinique de l’activité et pouvoir d’agir, Education permanente, n°146, 2001.

Clot, Y. (1995). Le travail sans l’homme ? Pour une psychologie des milieux de travail et de vie. Paris : La Découverte/Poche,.

Clot, Y. (1999). La fonction psychologique du travail, Paris : P.U.F.

Curie J. (2000). Travail, personnalisation, changements sociaux, Toulouse, Octarès.

Dejours (C.). L’évaluation du travail à l’épreuve du réel. Critique des fondements de l’évaluation. Paris : 2003.

Dejours, C. (1993). Intelligence pratique et sagesse pratique : deux dimensions méconnues du travail réel, Education permanente Comprendre le travail. 116.

Dejours, C. (1993). Travail : usure mentale. Paris : Bayard.

Delbos, G. & Jorion, P. (1984). La transmission des savoirs. Paris : Ed. de la Maison de l’homme.

Éducation permanente, “Comprendre le travail”, n° 116, 1993.

Hubualt, F. (coord.) (2004). Travailler, une expérience quotidienne du risque ?, Toulouse : Octarès.

Jobert G. (1999). L’intelligence au travail. In Carré P, Caspar P., Traiter des sciences et méthodes de la formation, Paris, Nathan.

Jobert G. (1999). Travailler, est-ce penser ? Pensée au travail et travail de la pensée, in Hubault, F., Comprendre que travailler c’est penser. Toulouse : Octares.

Jobert G. (2000). Trois métaphores agissantes en formation des adultes, Education Permanente , n° 143.

Jobert G. (2002). La professionnalisation, entre compétence et reconnaissance sociale, in Altet M., Paquay L., Perrenoud P., La professionnalisation des formateurs d’enseignants, Bruxelles : De Boeck.

Jobert G. (xxxx). La reconnaissance au travail, Toulouse, Octares, à paraître.

Jobert, G. (1993). « Position sociale et travail du consultant », Education permanente, n° 113 Paris.

Jobert, G. (1998). La compétence à vivre. Contribution à une anthropologie de la reconnaissance au travail., mémoire d’habilitation à diriger les recherches, ronéo.

Schwartz, O. (1990). Le monde privé des ouvriers : hommes et femmes du Nord., Paris: Puf.

Schwartz, O. (1993). « L’empirisme irréductible ». in N. Anderson, Le hobo, sociologie du sans abri. Coll. Essais et Recherches, Paris : Nathan.

Schwartz, Y. (1988). Expérience et connaissance du travail. Editions Sociales.

Schwartz, Y. (1993). « C’est compliqué » : activité symbolique et activité industrieuse. Education permanente, n°116. pp.119-131.

Schwartz, Y. (1998). « Les ingrédients de la compétence : un exercice nécessaire pour une question insoluble », in Education Permanente, reconnaître les acquis et valider les compétences, n°135.

Schwarz, Y. et Durrire, L. (dir.) (2003). Travail et Ergologie. Entretien sur l’activité humaine. Toulouse : Octarès.

Souffrance en France. La banalisation de l’injustice sociale, Paris, Seuil, 1998.

Strauss, A. (1992). La trame de la négociation. Sociologie qualitative et interactionnisme. Paris : L’Harmattan.

Terssac de, G. & Chabaud, C. (1990). « Référentiel opératif commun et fiabilité ». In J. Leplat et G. de Terssac (Eds.) Les facteurs humains de la fiabilité dans les systèmes complexes. Toulouse : Octarès.

Weber, F., (1989). Le travail à côté. Etude d’ethnographie ouvrière, Paris : INRA/EHESS.

L’écriture

L’écriture dans la construction du savoir

Adam, J.-M.& Borel M.-J., & Calame C., & Kilani, M. (1990). Le discours anthropologique. Description, narration, savoir. Paris : Klincksieck.

Affergan, F. (1997). La pluralité des mondes. Vers une autre anthropologie. Paris : Albin Michel.

André, A. coll. (1998). Que peut la littérature pour les pratiques professionnelles ?. INRP/CNAM, Le travail.

Andreski, S. (1975). Les sciences sociales, sorcellerie des temps modernes. Paris : PUF.

Bakhtine, M.(1984) Esthétique de la création verbale. Paris : Gallimard.

Belkaïd, M. (1999). Normaliennes en Algérie. Histoires de vie et histoire. Paris : L’Harmattan.

Cifali, M. (1999) Clinique et écriture. Un apport de la psychanalyse aux sciences de l’éducation, Raisons éducatives, n°1, Bruxelles : De Boeck.

Cifali M., André A. (2007), L’écriture de l’expérience. Vers la reconnaissance des pratiques professionnelles, Paris, PUF, 2007.

Clifford, J. & Marcus, G.E. ec. (1986) Writing Culture, The poetics et politics of Ethnography. Berkeley : Université of California Press.

Corboz, A., (1997). La recherche : trois apologues. C’est la faute à Voltaire. C’est la faute à Rousseau. Recueil anniversaire pour Jean-Daniel Candaux. Genève : Droz.

de Certeau, M. (1984). L’écriture de l’histoire. Paris : Gallimard.

de Certeau, M. (1987). Histoire et psychanalyse. Entre science et fiction. Paris : Folio Gallimard

de Certeau, M. (1990). L’invention du quotidien. 1. Arts de faire. Paris : Folio essais.

Cros F. at all (2006). Ecrire sur la pratique pour développer des compétences professionnelles, Paris : L’Harmattan.

Dilthey, W. (1995). Ecrits d’esthétique ; suivi de la naissance de l’herméneutique. Paris : Ed. du Cerf.

Ferrarotti, F. (1979), Sur l’autonomie de la méthode biographique, Sociologie de la connaissance (études réunies par Dubignaud J. ). Paris : Payot.

Ferrrarotti, F. (1990). Histoire et histoires de vie. Paris : Meridiens Klincksieck.

Geertz, C. (1996). Ici et Là-bas. L’anthropologue comme auteur. Paris : Métailié.

Jauss H.R. (1988). Pour une herméneutique littéraire. Paris : Gallimard.

Jauss H.R. (1990). Pour une esthétique de la réception. Paris : Gallimard.

Laburthe-Tolra, P. (1998). Critiques de la raison ethnologique. Paris : PUF.

Laplantine, F. (1997). La description ethnographique. Paris : Nathan.

L’écriture des sciences de l’homme(1994), Communications, N°58.

Lefort, C. (1995). Ecrire à l’épreuve du politique. Paris : Agora Pocket.

Leiris, M. (1934). L’Afrique fantôme. Paris, Gallimard.

Loureau, R. (1988). Le journal de recherche. Paris : Méridiens Klincksieck.

Reboul, O. (1993). La rhétorique. Paris : Que Sais-je ? Presses Universitaires de France.

Ricoeur, P. (1983). Temps et récit 1. L’intrigue et le récit historique. Paris : Point.

Ricoeur, P. (1984). Temps et récit 2. La configuration dans le récit de fiction. Paris : Point.

Ricoeur, P. (1985). Temps et récit 3. Le temps raconté. Paris : Seuil, Point.

Ricoeur, P. (1986). Du texte à l’action. Essais d’herméneutique II. Paris : Seuil.

Ricoeur, P. (1990). Soi-même comme un autre. Paris : Seuil.

Robin, R. (1991). Science et fiction. EspacesTemps, 47-48, 83-39.

Roussel, Y. (1992). Le mouvement d’écrire. Michel Foucault. Lire l’oeuvre. Grenoble : Jérôme Millon.

Sallevenave D. (1994). Le don des morts. Sur la littérature. Paris : Gallimard.

Veyne, P. (1979). Comment on écrit l’histoire. Paris : Points, Seuil.

Récit, raconter, littérature

Adam, J.-M. (1993). La description. Paris : Que Sais-je ? Presses Universitaires de France.

Adam, J.-M. (1994). Le récit. Paris : Que Sais-je ? Presses Universitaires de France.

Adam, J.-M.& Borel M.-J., & Calame C., & Kilani, M. (1990). Le discours anthropologique. Description, narration, savoir. Paris : Klincksieck.

Barthes, R. (1966). Critique et vérité. Paris : Seuil.

Benjamin,W. (1991). « Le narrateur ». Ecrits français. Paris : Gallimard.

Blanchot, M. (1969). L’entretien infini. Paris : Gallimard.

Blanchot, M. (1968). L’espace littéraire. Paris : Gallimard.

Blanchot, M. (1983). Faux Pas. Paris : Gallimard.

Blanchot, M. (1991). L’attente et l’oubli. Paris : NRF.

Blanchot, M. (1993). Le livre à venir. Paris : Folio, Essais.

Broch, H. (1982). Les somnambules I et II. Paris : Gallimard.

Broch, H. (1984). La mort de Virgile. Paris : Gallimard.

Broch, H. (1985). Création littéraire et connaissance. Paris : Gallimard.

Calvino, I. (1998). Leçons américaines. Paris : Folio.

Collages. revue d’Esthétique, 3/4 (1978). Paris : 10/18.

Dumézil, G. (1987). Du mythe au roman. Paris : Presses Universitaires de France.

Eco, U. (1985). Lector in fabula. Paris : Livre de poche.

Faye, J-P.( 1982). Théorie du récit. Introduction aux langages totalitaires. Paris : Hermann.

Genette, G. /1966). Figures. Paris : Seuil.

Gracq, J. (1988). En lisant en écrivant. Paris : José Corti.

Granger G.-G. (1988). Essai d’une philosophie du style. Paris : Odile Jacob.

Hebrard, J. (1994). Récits et mémoire dans les “ affaires humaines ”. Confluence, 22.

L’analyse structurale du récit (1966). Communications, n°8. Paris : Seuil.

Le français aujourd’hui, n°116, déc 1996.

Le narratif (1998). Revue française de Psychanalyse, n°3. Paris : PUF.

Marin, L. (1990). Le récit est un piège. Paris : Minuit.

Récit et connaissance (1998), pubilés par Laplantine F., Lévy J., Martin J.B., Nouss A. Lyon : Centre de recheres et d’études anthropologiques.

Récits et mémoire dans les “ affaires humaines ” (1994), Confluences.

Styles (1996). Le français aujourd’hui, n°116.

Ecriture du moi, formation et construction de savoir

Borcard, P. (1994), La Biographie dans l’approche historique actuelle. Equinoxe, n°12.

Ferrarotti, F. (1979), Sur l’autonomie de la méthode biographique, Sociologie de la connaissance (études réunies par Dubignaud J. ). Paris : Payot.

Ferrrarotti, F. (1990). Histoire et histoires de vie. Paris : Meridiens Klincksieck.

Girard, A. 1963). Le journal intime. Paris : Presses universitaires de France.

Gusdorf, G. (1990). Auto-bio-graphie, lignes de vie 2. Paris : Odile Jacob.

Gusdorf, G. (1990). Les écritures du moi. Paris : Odile Jacob.

Lainé, A. (1998). Faire de sa vie une histoire. Théories et pratiques de l’histoire de vie en formation. Paris : Desclée de Brouwer.

Le journal personnel (1993). Sous la direction de Lejeune P., Paris : Université Paris X.

Les histoires de vie. Théories et pratiques (2000). Education permanente, n°142.

Legrand, M. (1993). L’approche biographique. Théorie, clinique. Paris : Epi.

Lejeune, P. (1993). Le moi des demoiselles. Enquête sur le journal de jeune fille. Paris : Seuil.

Lejeune, P. (1975). Le pacte autobiographique. Paris : Seuil.

Pineau, G. & Michel. M. (1983). Produire sa vie : autoformation et autobiographie. Paris, Edilig et Montréal : A Saint-Martin.

Moret, P. (1994). Ecriture aphoristique et écriture de soi. Equinoxe, n°12.

Récits de vie et histoire sociale (2000). Revue Internationale de psychosociologie, n°14, ESKA.

Ecrit de pratiques ou d’expériences

À l’ombre du fauteuil roulant. Des auxiliaires de vie racontent (2002),.A.P.F.,.

André A. (2000). Rien que du bleu ou presque. Paris : Denoël.

André, A. coll. (1996). Le livre du Logis. De la violence à la responsabilité : histoire et projets d’un Institut de Rééducation. Thiètreville : Logis Saint François.

Bégaudeau, F. (2006). Entre les murs, Paris, Verticales, 2006.

Bon, F. (1982). Sortie d’usine. Paris : Minuit.

Bon, F. (1997). Prison. Paris : Verdier.

Chlamov V.(1985),Récits de Kolyma. La nuit. Paris : Livre de poche.

Chlamov V.,Récits de Kolyma. Quai de l’enfer. Paris : Livre de poche.

Cifali (M.), Andre (A.), L’écriture de l’expérience. Vers la reconnaissance des pratiques professionnelles, Paris, PUF, 2007.

Delachaux, P. (2003). Flic de quartier. Genève : Zoe.

Delerm, Ph. (1997). La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules. Paris : L’Arpenteur.

Depussé M.(1998) Dieu gît dans les détails Paris : P.O.L.

Depussé M.(2000) Qu’est-ce qu’on garde ?, Paris : P.O.L.

Ernaux, A. (1993), Journal du dehors, Paris, Gallimard, 1993.

Hancke, P. (1969). Le non-sens et le bonheur. Paris, : Christian Bourgois, pour la traduction française.

Hoggart R (19991). 33 Newport Street. Autobiographie d’un intellectuel issu des classes populaires anglaises. Paris : Gallimard.

Hyvernaud, G. (1998), La peau et les os, Paris : Le Dilettante.

Jollien A. (1999). Eloge de la faiblesse. Paris : Cerf.

Kaplan, L. (1982). L’Excès-L’Usine. Paris : P.O.L..

Lahire B (1995). Tableaux de familles. Heurs et malheurs scolaires en milieux populaires. Paris : Gallimard.

Lévi, P. (1990). Si c’est un homme. Paris : Presses Pocket.

Lévi, P. (1992). La clé à molette. Paris : 10/18.

Lévi, P. (1992). Le métier des autres. Paris : Folio.

Linhart, R. (1978). L’Établi. Paris : Minuit.

Metz, Th. (1990). Journal d’un manœuvre. Paris : Gallimard-L’Arpenteur.

Miller, A. (1998). Chemins de vie. Paris : Flammarion.

Nancy, JL. (2000).L’intrus. Paris : Galilée.

Pagès, Y. (2000), Petites natures mortes au travail. Paris, :Verticales.

Sautière, J. (2003). Fragmentation d’un lieu commun– Paris : Verticales.

Winckler, M (2000). En soignant, en écrivant, Montpellier, Indigène Editions.

Winckler, M. (1989). La Vacation. Paris : POL.

Winckler, M. (1998). La Maladie de Sachs. Paris : POL.

Ecriture et métier

André, A. (1994). Le théâtre du monde : pratiques sociales d’écriture professionnelle et formation scolaire à l’écriture, Repères, n°15.

André, A. (1996). Le rapport des enseignants à l’écriture. Cahiers de Beaumont, n°71-72.

Bruner, J. (1996). L’éducation, entrée dans la culture. Paris : Retz.

Cifali, M. (1995). “ J’écris le quotidien ”. Cahiers pédagogiques, n°331. Paris.

Cifali, M. et Hofstetter, R. (1995), Des pratiques en récits, Educateur n°2.

Cifali, M. (1996). Transmission de l’expérience, entre parole et écriture. Education permanente, 127.

Cifali, M. (1996). Démarche clinique, formation et écriture, in Paquay, L. & Altet, M. & Charlier, E. & Perrenoud, P. Former des enseignants professionnels, quels stratégies ? quelles compétences ?. Paris : De Boeck.

Cifali, M. et Belkaïd, M.(1997), Si l’écriture m’était contée…, in Charbonnel N. (dir.). Le don de parole. Mélanges offerts à Daniel Hameline. Berne : Lang.

Cifali, M. (1997). Publier, et après ?. Education permanente. L’écriture, lieu de formation, 132.

Cifali, M.(1999), Clinique et écriture. Un apport de la psychanalyse aux sciences de l’éducation, Raisons éducatives, n°1, Bruxelles : De Boeck, 293-313.

Cifali, M.(2003), Eloge d’une pensée métaphorique, Revue internationale de psychosociologie, Métaphore, connaissance et interprétation, n°21.

Cifali M., André A. (à paraître 2006). Ecrire l’expérience.  Essai sur l’accompagnement  à l’écriture des pratiques profesionnelles.

Cornaz, L. (1994), L’écriture ou le tragique de la transmission. Esquisse pour une histoire de la lettre. Paris : L’Harmattan.

Chessex-Viguet (1990). L’école est un roman. Lausanne : Editions d’en bas.

Delcambre, P. (1997). Ecriture et communications de travail. Pratiques d’écriture des éducateurs spécialisés. Lille : Septrion. Presses universitaires.

Dominicé, P. (1990). Histoire de vie comme processus de formation. Paris : L’Harmattan.

Ecrire. Un enjeu pour les enseignants (1993). Paris : CRAP.

Ecriture, travail et formation (1994). Education permanente n°120.

Formation, ateliers d’écriture et analyse de pratiques (1994). Education permanente, supplément, n°120.

Hameline, D. (1986). L’éducation, ses images et ses propos. Paris : ESF.

Jobert, G. (1990). Ecrite, l’expérience est un capital. Education permanente, 113.

Larrosa J. (1998). Apprendre et être. Langage, littérature et expérience de formation. Paris : ESF.

L’écrit pour la pratique de l’enseignant (1994), Rapport d’évaluation de l’université d’été. CRAP.

L’écriture, lieu de formation (1997). Education permanente, supplément spécial, 3.

Lévi, P. (1992). Le métier des autres. Paris : Folio.

Lévi, P. (1992). La clé à molette. Paris : 10/18.

Les adultes et l’écriture (1990). Education permanente, 102.

Meirieu, Ph. (1993). Ecriture et recherche. Cahiers pédagogiques, Ecrire, un enjeu pour les enseignants.

Meirieu, Ph. (1995). La pédagogie entre le dire et le faire. Paris : ESF.

Moll, J. (1992). Penser et écrire son histoire scolaire, Cahiers pédagogiques, 307.

Pejom F., Mugnier C., Lumières sur neuf personnages en quête de leur  lien tissé avec l’écriture, mémoire de licence en sciences de l’éducation,  2004.

Rouzel J. (2000). La pratique des écrits professionnels en éducation spécialisée : méthode et cas concrets. Paris : Dunod.

Saint-Etienne, M.(1996). L’infirmière et l’écriture, Soins formation pédagogie encadrement, n°18.

1 – Bibliographie construite à partir des références de Florence Giust-Desprairies, Guy Jobert et Mireille Cifali

THEMES